DES RÉPONSES POUR CAPTER LA VALEUR EN TEMPS DE CRISE !

Dans un contexte économique morose, l’agriculture est en souffrance et la production, notre cœur de métier, ne génère plus suffisamment de valeur.

Nous devons nous adapter et nous réorganiser pour la capter là où elle est présente, afin de pouvoir la redistribuer sur l’ensemble des maillons de notre agro-chaîne. Notre objectif est clair, la priorité est donnée à l’optimisation des revenus des agriculteurs et la sécurisation de nos débouchés.

Les moyens déployés par Arterris, sur le pôle production tendent à atténuer les effets pervers de la crise. Ils permettent aux producteurs d’affiner leur façon de travailler, optimiser leur rentabilité et rester performants.
Nous avons proposé, avec nos banques, des solutions pour faciliter l’accès au crédit. Cet accompagnement représente une enveloppe de 1,5 M€ de bonification supplémentaire financée par Arterris et concerne un nombre significatif d’adhérents.
Nous multiplions les offres de services autour d’outils techniques – IRRI – NUTRI et GEO REPÈRES, de prestations d’assurance avec Agrosolution ou plus récemment de plateformes comme Ouifield, qui permettent aux adhérents de bénéficier de conditions préférentielles négociées par notre Union nationale.

Maîtriser les charges des agriculteurs, trouver les moyens de financer leur cycle cultural, les soutenir techniquement pour leur faire bénéficier des derniers outils innovants, nous nous battons avec eux sur tous les fronts.

Sur le pôle transformation, nous sécurisons nos débouchés en structurant nos filières. Notre situation financière nous a permis de réaliser des opérations de croissance externe qui offrent aux agriculteurs des possibilités de diversification par un accès aux marchés complètement maîtrisé. C’est particulièrement vrai en productions animales et en légumes secs.

Pour la filière des grandes des cultures, face aux enjeux du bio, nous développons une organisation interne spécifique. Nous réfléchissons également à un schéma ou nous pourrions faire émerger des marques « producteur » issues de nos céréales et oléagineux.

Trouver des synergies et des expertises sur les métiers est une façon pertinente d’apporter des solutions à nos adhérents.

Le pôle distribution au sein d’Arterris représente aujourd’hui 57 magasins et 35 000 m2 de surfaces de vente. Cela doit permettre d’avoir une stratégie de distribution en circuit court s’appuyant sur des valeurs fortes de proximité, de traçabilité et d’authenticité. Le Frais d’Ici de Foix est une illustration de synergie entre l’alimentaire en circuit court et la jardinerie. Expérience prometteuse à dupliquer.

Il faut voir aussi plus loin et envisager d’autres modes de distribution. Nous réfléchissons au développement d’une branche e-commerce venant appuyer notre réseau de retail. Ne laissons pas à d’autres l’opportunité de distribuer nos produits sur le web !

Nous confirmons notre évolution vers l’aval, là où la captation de la valeur ajoutée est la plus forte sans pour autant renoncer à nos valeurs, bien au contraire !

Aller chercher la valeur là où elle est présente est la seule voie pour rendre viable notre modèle d’agriculture.

 

Régis Serres
Président

Sur la même thématique...