ATOUTS ET OPPORTUNITÉS : LA FORCE DE FRAPPE D’ARTERRIS

Les marchés et la météo font grise mine, malgré tout Arterris multiplie les actions afin de permettre à ses adhérents d’avancer, rebondir et anticiper pour pérenniser leur activité.

Notre filière palmipèdes gras a subi les crises successives de 2016 et 2017, la production et nos résultats se redressent en 2018, nous maintenons un plan soutenu de développement de la filière, sécurisons les débouchés !

À l’automne dernier nous avons lancé une campagne de recrutement offensive « Terre de canard ».
Notre objectif est de recruter 35 nouveaux éleveurs et de produire 400 000 canards supplémentaires.
C’est là une véritable opportunité pour nos agriculteurs et éleveurs !
Un atelier de canard est compatible avec une exploitation de taille moyenne et valorise très bien la main-d’oeuvre disponible de l’exploitation. Nous avons prouvé que notre modèle est sécurisé, même en temps de crise.

Par ailleurs, l’acquisition de « La Belle Chaurienne » nous permet de saturer notre outil d’abattage et de transformation de Labruguière.
Nous sommes déterminés et devons avancer pour faire valoir la qualité de nos productions et les valoriser via nos marques et enseignes. Ces dernières jouissent d’une notoriété nationale et nous permettent de développer une production sécurisée.

Nous avançons également sur la filière légumes. Dans quelques semaines nous finaliserons la reprise de la société JMO Prim à Eyragues (13).
Cette société s’appuie sur la production de plus de 40 maraîchers et met en marché 15 M€ de légumes d’été. Nous disposons donc maintenant d’une offre bien construite qui complète celle de notre coopérative produisant essentiellement des légumes d’hiver.
Certes sur ces marchés nous ne sommes encore qu’un acteur mineur, mais en regroupant les territoires de la Provence et du Roussillon nous pouvons nous positionner sur un créneau qualitatif et attirer les meilleurs partenaires commerciaux.

Dans ce cadre il est nécessaire de prendre en considération les atouts grandissants de la filière biologique en complétant notre expertise et les services dédiés pour nos producteurs. Nous devons proposer autre chose que de l’import à nos consommateurs. Nous y travaillons.
Arterris a pris récemment la décision d’augmenter sa participation dans la société Biosud qui commercialise des céréales bio et plus particulièrement du riz.
Notre région est certainement la mieux placée au plan climatique pour produire du bio, tant en céréales qu’en légumes.

Nous avons beaucoup d’atouts, il s’agit de savoir les exploiter méthodiquement et prenant les bonnes décisions, en répondant aux demandes prégnantes de nos adhérents et de nos consommateurs.

La construction de filières amont/aval sécurise les uns, les rend plus forts, nous rapproche des autres et nous permet de mieux cerner leurs besoins. C’est une réponse sur le long terme que nous construisons avec vous et pour vous.

L’avenir n’est pas ce qui va arriver, mais ce que nous allons faire.

 

Jacques Logie
Directeur Général

Sur la même thématique...